Boisson exquise fabriquée à partir du jus de raisin fermenté, le vin français fait partie des plus appréciés dans le monde. Plus qu’une simple consommation, la dégustation de cette merveille est une expérience gustative qui fait des passionnés. Envie d’en savoir plus sur le vin français ? Découvrez ici son histoire, ses différentes catégories et les cépages utilisés.

L’histoire du vin français

La fabrication de vin en France a débuté au 6e siècle av. J.-C. suite à la colonisation du sud de la Gaule par les colons grecs. Les premières plantations de vignes ont été réalisées par les romains dans toutes les grandes régions viticoles dans les années 300. Depuis cette époque, l’industrie du vin français n’a cessé de prospérer. Cependant, au 19e siècle, le phylloxéra et le mildou se sont propagés dans plusieurs vignobles entrainant leur destruction.

Il s’en est suivi un ralentissement économique, accentué par les deux dernières guerres mondiales qui ont causé la dépression du secteur de la vinification pour quelques décennies. L’Appellation d’Origine contrôlée (AOC) a été créée en 1935 afin de protéger les intérêts français. Il s’agit d’un système permettant d’identifier les régions viticoles géographiques et leurs terroirs pour préserver la qualité des produits et éviter la fraude.

Quelques années plus tard, d’énormes investissements ont été effectués dans le secteur. Des efforts d’une nouvelle génération de vignerons français ont été fournis pour créer l’industrie vinicole française telle que nous la connaissons de nos jours.

Les principales catégories de vin en France

En France, il existe trois catégories ou classes de vins. Ces classifications ont été faites en fonction de l’aire géographique de production, des cépages et d’un cahier de charge propre à chaque vin.

Les Appellations d’Origine protégée (AOP)

Considérées comme la plus haute catégorie de vins, les AOP correspondent à des normes très strictes. Elles proviennent d’une zone géographique bien délimitée caractérisée par des propriétés de son terroir. Ils correspondent aux méthodes traditionnelles de culture et utilisent uniquement des cépages autorisés.

Les Indications Géographiques Protégées (IGP)

À l’inverse de la catégorie des AOP, cette classe est soumise à une régulation moins stricte. Sa liste de cépage est plus vaste que celle des AOP. Les raisins servant à sa conception peuvent provenir d’une zone géographique plus vaste comme la région.

Les Vins de France

Encore appelés, vins de table, les vins de France obtiennent le grade de classification le moins élevé. Leur provenance géographique n’est pas connue, toutefois, ils sont issus de régions, millésimes et vignes différents. Ils laissent d’ailleurs plus de liberté dans le choix des cépages.

Les principaux cépages en France

Plus de 200 cépages sont autorisés à la production du vin en France. Ils sont principalement répartis en 3 catégories.

Les cépages noirs en France

Les principaux cépages noirs sont ceux utilisés pour la réalisation du vin rouge. On distingue essentiellement 5 cépages. Il s’agit entre autres :

  • du grenache noir ;
  • du Carignan ;
  • du cabernet sauvignon ;
  • du merlot ;
  • et du pinot noir.

La syrah, le gamay et le cabernet franc sont aussi utilisés pour les vins rouges.

Les cépages blancs en France

Ils servent principalement à la préparation du vin blanc. Ils sont nombreux, cependant, les plus utilisés sont le sauvignon blanc, l’ugni blanc, le chardonnay, l’aligoté, le chasselas, le semillon ou encore le chenin.

Catégories : Gastronomie