Alerte ! Les courses françaises de galop en péril après la perte d’un groupe 1. 🏇🇫🇷 #coursesdegalop #groupe1 #france

Les courses françaises de galop perdent un groupe 1
Table des matières


Une catastrophe pour les courses de plat en France: le prix Saint Alary rétrogradé

Les instances européennes ont tranché: le prestigieux prix de **Saint-Alary** a été rétrogradé de groupe 1 à groupe 2. Une décision qui bouleverse le paysage des courses de plat en France, mettant fin à une tradition du printemps.

Le prix de Saint-Alary désormais Groupe 2

La victoire de JANNAH ROSE dans le prix de **Saint Alary** cette année n’a pas suffi à maintenir son statut de groupe 1. Désormais, ce sommet du printemps pour les pouliches de 3 ans est relégué au rang de groupe 2. Une décision qui a surpris les amateurs de courses hippiques, alors que le prix était auparavant un rendez-vous incontournable dans le calendrier des courses françaises.

Les 5 dernières lauréates du prix de Saint-Alary :

– 2023 : Jannah Rose – Christophe Soumillon
– 2022 : Above The Curve – Ryan Moore
– 2021 : Incarville – Christophe Soumillon
– 2020 : Tawkeel – Cristian Demuro
– 2019 : Siyarafina – Christophe Soumillon

Le sprint en danger: menaces sur l’Abbaye de Longchamp et le Gros-Chêne

France Galop a également pointé du doigt d’autres épreuves du programme français de plat menacées de rétrogradation. Parmi elles, le prix de l’**Abbaye de Longchamp**, fleuron des courses de sprint en France, a sauvé son statut de groupe 1 pour cette année, mais reste sous la menace d’une sanction. De son côté, le prix du **Gros-Chêne** pourrait bien perdre son statut de groupe 2 à la fin de la saison, si son rating ne satisfait pas les critères requis.

Parmi les autres épreuves concernées, le prix de **Malleret**, remporté l’an passé par RUE BOISSONADE, pourrait également être soumis à un vote en cas de contre-performance de son rating. En revanche, une bonne nouvelle est à souligner avec le maintien du prix du **Conseil de Paris** en Groupe 2, grâce à la victoire d’IRÉSINE lors de l’édition 2023.

Coco, le Gorille Gay qui adore le poney et les bourgeoises qui font de l’équitation.

Articles relatifs